Archives du C.I.C.B. / Evènements

 

 

VISITE DU PRESIDENT FRANCAIS JACQUES CHIRAC AU MALI

Au cours de son séjour, le président français Jacques Chirac et son homologue Amadou Toumani Touré ont animé le samedi matin 25 octobre 2003 au palais des congrès ,une conférence de presse conjointe. La démocratie au Mali, l'immigration, la coopération entre les deux pays, les conflits régionaux et sous-régionaux ont été les points abordés par les deux chefs d'Etat.

p


Introduisant la conférence de presse, le président ATT a d'abord présenté ses condoléances et celle du peuple malien à son homologue français. Suite à la disparition du père Vesperen. ATT a signifié à M. Chirac que le Mali venait de perdre ainsi un ami qui a beaucoup investi dans le développement du monde rural notamment à travers Mali Aqua Viva, les technologies culturales, de pisciculture, d'élévage , d'arboriculture , etc.


Répondant aux questions des journalistes sur l'état de la démocratie au Mali. Le président Chirac a affirmé que "la démocratie malienne n'a pas besoin d'être  sauvée, elle s'assume". Il a félicité au passage les efforts que déploie ATT pour consolider cette démocratie qui , à ses yeux , est un bon exemple en Afrique, car basée sur une approche consensuelle et non sur l'affrontement pour gérer les problèmes.

p

 

La question de l'immigration n'était pas à l'ordre du jour de la visite de Jacques Chirac car n ’était pas a une priorité selon ATT. Nonobstant cela elle a été abordée. ATT a indiqué qu'il était déterminé à lutter contre l'immigration clandestine. Des mesures pour sécuriser nos frontières ,nos documents civils par le biais de l'informatique et des programmes de formations de nos agents sont envisagée, a expliqué ATT.


Le chef de l'Etat malien a aussi tenu à souligner l'apport que les émigrés apportent chaque année au Mali autant que l'or
(40 milliards de CFA). Les deux présidents ont fait le constat que les mesure de proposées (7000 euros ) pour le retour volontaire au bercail de nos compatriotes émigrés dans l'hexagone n'ont pas connu les effets escomptés. C'est pourquoi, les deux présidents ont estimé que le système mérite d'être revu et de façon consensuelle parvenir à des solutions durables. Quelque 100 000 Maliens vivent en France. Plus de la moitié serait des sans papiers.

p


Sur le plan de la coopération bilatérale, l'eau, le désensablement du fleuve Niger. L'agriculture sont les points sur lesquels les pays entendent mettre un accent particulier par réalisation de micros barrages pour la retenue d'eau et la sauvegarde de l'environnement. La France a surtout décidé que le Mali ne paye aucune de ses dettes durant les quatre prochaines année. Le Mali doit à la France 70 milliards de CFA. Sur les sujets internationaux; les deus chefs d'Etat ont affirmé avoir la même vision.

C'est ainsi qu'ils ont souligné que le règlement du conflit ivoirien passe inéluctablement par la mise en oeuvre des accords de Marcoucis" qui ne sont pas respectés ni même acceptés par tous" a déploré Jacque Chirac.

 

 

ALBUM CONFERENCE

JARDIN ET BATIMENT

 

 
 
Réa. Net-Génération-Mali / CAKS CONSULTING